En quoi l’étiquetage alimentaire diffère-t-il de l’étiquetage non alimentaire ?

Contenant un certain nombre d’informations, l’étiquetage est un moyen professionnel mis en place pour permettre au consommateur d’identifier un article à acheter. Ce papier diffère selon le produit en présence parce que les informations ne sont souvent pas les mêmes. Alors, quelle est la différence entre l’étiquette de produit alimentaire et non-produit alimentaire ?

Les caractéristiques de l’étiquette alimentaire 

Les étiquettes alimentaires sont de petits bouts de papier qui servent à renseigner le consommateur sur la nature d’une denrée alimentaire et ses ingrédients. Afin d’avoir plus d’informations sur l’étiquetage des huiles d’olive, allez sur le site web. En effet, les étiquettes alimentaires sont soumises le plus souvent à des exigences. Elles doivent se conformer à une certaine norme en présentant des informations précises et détaillées.

En parallèle : 5 critères à considérer pour choisir une agence SEO pour les agences immobilières

Soumission à des règles UE INCO

L’étiquette alimentaire est soumise à des normes européennes INCO. Cette réglementation est élaborée en vue de protéger les intérêts des consommateurs et préserver leur santé. Les mentions qui y sont renseignées doivent nécessairement indiquer des informations sanitaires, écologiques, économiques, éthiques et sociales relatives au produit étiqueté. 

Elle doit donc permettre au consommateur de ne pas faire d’erreur dans son choix alimentaire. Les indications obligatoires devant figurer sur l’étiquette d’un produit alimentaire doivent être indélébiles, lisibles, faciles à saisir et exactes. 

En parallèle : Quels sont les atouts santé et nutrition du ginseng ?

Les caractéristiques de l’étiquette non-produit alimentaire 

L’étiquette non-produit est un bout de papier qui sert à l’identification des produits non-alimentaires. À la différence de l’étiquette alimentaire, les informations de cette étiquette permettent de renseigner le consommateur sur :

  • l’origine du produit, 
  • sa composition, 
  • les applications recommandées, 
  • les labels, 
  • son impact sur l’environnement et la santé, etc.

Notez que tous ces renseignements sont numérisés sous forme d’un code-barres. Ce code peut être scanné afin d’être lu en détail. Il faut savoir aussi que des informations complémentaires peuvent être ajoutées selon la nature de l’objet. C’est un peu le cas des appareils électriques ou électroniques.

Différence notable entre les deux types d’étiquettes 

L’étiquette d’un produit est importante à plus d’un titre. Elle a pour but d’informer chaque consommateur sur la provenance de la marchandise et sa composition. Hormis ce facteur, l’étiquetage joue souvent un rôle pour la visibilité. 

Car elle sert d’élément marketing. C’est en effet un moyen d’attirer le client. Ceci est souvent mis en avant grâce aux couleurs, aux typographies, aux graphismes, etc. Côté distinction, il faut souligner que les étiquettes alimentaires sont soumises à une stricte réglementation sanitaire.

Puisqu’il s’agit d’un produit comestible. Le second ne met pas assez l’accent sur le critère sanitaire. Toutefois, les étiquettes doivent être réalisées avec une encre indélébile. Elles doivent être apposées sur l’emballage, sans pouvoir en être séparées.

En définitive, les étiquettes alimentaires et non-alimentaires servent à informer les consommateurs, mais présentent des différences significatives. Les premières sont soumises à des normes strictes pour garantir la sécurité alimentaire, alors que les secondes fournissent des informations variées, y compris l’origine, la composition, et les aspects environnementaux. Ces étiquettes sont également des outils de marketing clé pour attirer les clients.